2021 : Uranus au carré de Saturne, la fracture d'un système

En 2021, un aspect majeur entre Uranus en Taureau et Saturne en Verseau (carré décroissant) s’est formé dans le ciel à partir du mois de février, et durera toute l’année, pour se former une dernière fois fin décembre. A cette configuration atypique se joindra Jupiter, aux côtés de Saturne en Verseau. Avec de telles forces en aspect de tension dans le ciel, l’ambiance sur Terre pourrait être propice aux cassures, fractures, et autres changements sociétaux profonds.

Il va sans dire que depuis 2020, le bal des planètes géantes trouve un écho assourdissant dans notre monde.

D’abord, la conjonction Saturne/Pluton début 2020, et le début tétanisant de la crise du coronavirus, qui augure de remises en question fondamentales sur nos modes de vie.

Ensuite, la conjonction Jupiter/Saturne fin 2020 et l’émergence du désir d’un monde nouveau, dans lequel l’arrivée des vaccins a pu trouvé un certain écho (et espoir?).

Et enfin, le carré Saturne/Uranus (associé à Jupiter) toute l’année 2021, où les liens avec le « monde d’avant » pourraient s’avérer irréversiblement rompus.


Cette année, le ciel est donc essentiellement marqué par la configuration de 3 planètes lentes : Jupiter/Saturne en Verseau, au carré d’Uranus en Taureau.

Dans la mythologie grecque, Ouranos (Uranus), Chronos (Saturne) et Zeus (Jupiter) sont les dieux à l’origine du patriarcat (respectivement le grand-père, le père et le fils). C’est une lignée généalogique qui se caractérise notamment par la coupure avec la paternité (Chronos émascula son père Ouranus et Zeus bannit son père Chronos). La rencontre de ces énergies dans le ciel de 2021 nous invite donc à réfléchir sur les notions de transmission et d’autorité.


Que voulons nous transmettre et que voulons nous changer pour le monde de demain ?


C’est une question qui nous confronte forcément au rapport que nous avons à l’autorité : l’autorité comme modèle (transmission) ou comme contre-modèle (rupture/changement). C’est donc le temps de nous définir.


Uranus et Saturne sont toutes les deux des planètes sèches et intransigeantes, qui créent la rupture. Les énergies mises en jeu engagent le changement, certes, mais un changement provoqué par la force et la cassure. Par exemple, le discours du président français du 12 juillet 2021 est très révélateur de ce changement de paradigme. Jamais un président français n’aura à ce point rompu avec les fondements de son pays. L’égalité et la liberté, tant promues par nos sociétés démocratiques ont été, en un discours, complètement remises en question. De cette manière, avec un tel discours, notre société semble réduite à devoir choisir entre la préservation de vies humaines, et la préservation de ses valeurs.

Uranus en Taureau doit trancher, de manière pragmatique. Quitte à cliver la population. Le dilemme est immense. Car les choix que nos sociétés feront cette année pourront s’avérer cruciaux pour esquisser le monde qui se profile.


Par ailleurs, Saturne dans le signe du Verseau nous invite à nous interroger sur nos libertés, nos enchaînements et nos asservissements. Qu’est-ce qui dirige nos vies? Quelles sont nos chaînes? Ce n’est qu’en approfondissant ces questions (en prenant conscience de nos conditionnements et de nos croyances), que nous retrouverons peut-être le véritable sens de la liberté. La liberté que nous choisissons, en nous, selon nos convictions, plutôt que celle que l’autorité daigne nous accorder.

Et puis à travers Uranus en Taureau, c’est notre confort qui est remis en question. Nous le voyons aujourd’hui avec l’introduction du « pass sanitaire » : garder notre confort et nos habitudes du « monde d’avant » est conditionné (à l’acceptation du vaccin). Uranus crée donc la rupture : une telle condition (ne serait-ce que par son existence), ne nous permettra plus de revenir en arrière. La porte a été ouverte, il va falloir faire preuve d’imagination et de créativité pour avancer, et dépasser cette situation périlleuse. A ce propos, on pourra être attentif aux évènements qui apparaîtront en fin décembre 2021 (ou janvier 2022) lorsque Jupiter entrera définitivement dans le signe des Poissons, au moment du dernier carré de Saturne et Uranus. Pourront-ils changer la donne ?


Pour le moment, et pour conclure, gardons à l'esprit que bien qu’Uranus et Saturne l’expriment de manière très différente, ces deux planètes font partie du même monde : elles sont toutes les deux le maître du Verseau. Et dans ce signe duel, il y a à la fois l’énergie de l’innovation et celle du conformisme. Il y a à la fois la révolution, et l’autoritarisme qui la réprime. La bataille risque donc de se faire entre ces deux énergies intransigeantes, à la fois opposées dans leurs natures et semblables dans leur radicalité.

Et en définitive, le plus probable serait qu’aucune d’entre elles ne l’emporte véritablement, et que le grand gagnant soit tout simplement le monde qui émergera des cendres de leur combat.

0 commentaire