POURQUOI CE BLOG ?

 

L’astrologie est pour moi un outil d’ouverture de notre conscience à ce que nous sommes.

 

Et pourtant, malgré cette phrase apparement simple, il m’est encore difficile de cerner complètement l'astrologie, tant son essence est en continuelle mutation. Suivant l'incessante transformation de la psyché humaine, elle oblige l’interprète astrologue à s’adapter à la diversité des individus et cultures qui la composent. 

 

Ainsi, ce blog me permettra, je l’espère, de fixer et cerner mes propres pensées et ressentis sur l'astrologie. Et pourquoi pas d’ouvrir les échanges sur cette discipline, qui, malgré les préjugés et fantasmes qui lui sont accolés, semble rester un formidable outil de compréhension de soi et du monde, pour qui sait le manier avec humilité.

Mon objectif dans ce blog sera alors de modestement apporter mon grain de sable à l'édification cinq fois millénaires de l'astrologie, à travers la compréhension des symboles qui se meuvent dans les astres, et qui entrent en résonance avec les énergies de nos mondes intérieurs.

 

Et à celui qui arrive ici, qu’il soit vierge ou non de connaissances astrologiques, j’aimerais succinctement clarifier ma pensée sur cette pratique.

 

Dans l'astrologie que j’étudie, les événements ne sont pas écrits. Seuls les « mouvements de la destinée » le sont. Vous pouvez vous demander ce que sont ces « mouvements »; je peux préciser ma pensée en parlant de « potentiels de vie ».  Les événements ne seraient ainsi que des matérialisations de ces potentiels. A nous donc d'écrire les événements (notre histoire) dans le monde, avec l'aide de ces « mouvements/potentiels » inscrits dans le ciel. Ces derniers seraient en quelque sorte des questions que l'univers nous pose, et ce serait à nous d'y répondre avec nos qualités humaines, à savoir notre raison, nos sentiments, nos sensations, notre intuition. Et bien sûr, notre libre arbitre.

 

Ainsi, nous aurions le choix dans une vie de parcourir, ou non, les multiples facettes qu'un thème astral propose. Nous aurions la possibilité de les vivre comme il nous semble; de les accepter ou de les refuser, de les vivre pleinement ou de les vivre qu'à moitié. Et ce serait bien là que résiderait le libre arbitre de l'Homme.

 

Alors, au lieu de nous poser en victime du destin, et de projeter nos souffrances intérieures sur le monde extérieur, l'astrologie nous suggèrerait de nous poser en acteur de notre destin, et d'intégrer ce que le monde extérieur nous propose afin de mieux accepter notre monde intérieur. 

 

Pour conclure simplement, je crois que l’astrologie est intrinsèquement liée à l'image que l'Homme se fait de lui-même. Comme si au final, cette discipline nous apprenait modestement à observer notre vaste espace intérieur dans l'infiniment grand espace des astres.

 

Dans le seul but de nous connaître et ainsi de mieux nous connecter à nous même, et à ceux qui nous entourent.

Bonne lecture !

Universum - C. Flammarion, gravure sur bois, Paris 1888